Copeaux d’ébène 1.8

  Le joli morceau d’ébène qui va me servir pour la touche doit évidemment être travaillé. Elle doit être rendue bien plat dessous et plus tard, il faudra l’ajuster au manche.
  Pour le moment je m’attaque à la première partie : avoir une petite planche bien droite et plate qui pourra être collée sans problèmes sur le manche.

  L’ébène coutant un oeil, j’en ai seulement un morceau de la dimension de la touche plus quelques centimètres. Là où ça me pose problème, c’est que pour passer le rabot il faut le fixer. Après pas mal de tentatives, j’ai fini par y arriver et j’ai découvert que l’ébène c’est de la pierre.

  J’ai plus ou moins réussi à applanir le morcau, mais il faut sérieusement que j’aiguise mieux le couteau de mon rabot pour arriver à attaquer correctement l’ébène.

  Pour le moment j’en reste là et vu que c’est l’hiver, la suite ce sera pour le printemps.

  Ndla : J’avais écrit ce message en Octobre, je crois.. Et j’ai un peu oublié de le publier (oups).
  J’ai acheté cette touche slottée et radiussée. En Français, ça veut dire qu’elle a les rainures pour les frettes et la courbure.. Ça ne va pas me faciliter la vie pour le fraisage, mais ça a bien d’autres avantages.

Initialement publié le 22.07.2008

Laisser un commentaire

*

code