Talon et Neck-Pocket 1.11

  La jointure entre le manche et le corps de la guitare est une des opération que je considère comme très (trop?) délicate et qui me terrorise en conséquence. Mais il faut bien que je passe par là si je veux que la SG ne finisse pas ses jours en 2 morceaux distincts, même si c’est plus pratique pour la ranger.

  Pour commencer, je refais mes mesures sur le manche (ligne de jonction, épaisseur du talon, etc..), pour être sur de mon coup et je me lance.

  Les cotes du talon sont notés, avec en hachuré ce qui va être enlevé.

  Je vérifie une dernière fois avant d’attaquer à la scie sauteuse, en laissant 1[mm] de marge. Le but étant de rendre ça bien droit et propre avec la fraise à copier.
  Et c’est une fois que j’ai passé avec la défonceuse que je me suis rendu compte que 1[mm] c’est juste pas assez. En effet, avec l’épaisseur de bois, la lame de la scie sauteuse s’est légèrement tordue et en bas du talon je me retrouve pile sur le trait. Une leçon pour la prochaine fois.

  Je rends bien d’équerre avec 2 ciseaux à bois et je commence à baliser pour le côté corps..

  (J’en ai déjà parlé, je crois..) Pour installer le Bridge que je veux, il faut que j’aie un angle entre le manche et le corps de 3°. Et cet angle doit être intégré dans la cavité du manche.

  J’ai commencé par faire un gabarit avec la largeur exact du talon du manche. Pour la longueur, j’ai laissé assez long, puisque je n’ai qu’à avancer ou reculer la pièce en fonction de la longueur que je veux faire.
  Ensuite j’ai regardé ce que j’avais comme cale.. En l’occurrence le bout de bois faisait 1.2[cm]. En appliquant Pythagore j’ai déterminé où je devais mettre la cale pour avoir mon angle de 3° (à 22.9[cm] du bord).

  Avant de vraiment commencer à fraiser, j’enlève pas mal de bois en perçant avec une grosse mèche sur environs 2.5[cm]. Juste pour faciliter le travail de la fraise. Les mèches à bois sont ce qu’elles sont et je ne peux pas percer de trous qui se chevauchent. Du coup, le bois entre les trous est vite enlevé avec le ciseau à bois.
  Et j’ai retrouvé la mèche de 22[mm] 2 jours après avoir terminé cette étape.. |FAIL|

Pas très joli, mais efficace

  Je pense que j’aurais pu percer plus profond que ce que j’ai fait, mais j’avais vraiment peur de tout flinguer.
  J’ai donc arrêté le massacre et commencé le montage du guide:
-Pose d’une cale (bien droite) à la bonne distance du bord, fixé avec des serre-joints.
-Pose du guide de fraisage, en alignant les centres de la planche et de la guitare. Également fixé avec des serre-joints, juste avant la jonction avec la cale. De cette manière le guide est plaqué contre la guitare et la cale, mais ne risque pas de se déformer.

  Je fraise délicatement en évitant d’appliquer de la force sur le plan horizontal contre le guide. Et je fais plusieurs passages, en enlevant maximum quelques millimètres à la fois.

  Ça a porté ses fruits puisque je n’ai pas eu d’éclats du tout et j’ai une cavité nickel pour le manche.

  Après vérification au rapporteur, j’ai bien mes 3°..

Séance d’essayage

  Le lendemain j’ai arrondi les bouts du talon pour qu’il entre dans la cavité. Et avec le ciseau à bois, j’ai appliqué l’angle de 3° sur le côté du manche.
  Je ne suis pas très content de cette dernière opération. Il y a un jeu d’¼ à ½[mm] entre le manche et le corps. C’est nettement mieux que ce que j’espérais, mais c’est pas très joli. Alors je vais voir si je peux encore corriger ça. Mais au mois, le manche est parfaitement aligné au corps(droit, quoi). Pour le moment je n’ai pas vraiment d’idée de comment faire cette correction.. ça attendra.

  |Edit|
  J’ai retravaillé cette jointure avec délicatesse (et une grosse rape). J’ai maintenant un contact d’un côté et vaguement un cheveu de l’autre.. Mais je ne me vois pas arriver à mieux.

  La prochaine étape sera le fraisage de la touche pour qu’elle ait la même largeur que le manche, puis d’en enlever 1[mm] de chaque côté pour un filet blanc.

Initialement publié le 01.08.2008

Laisser un commentaire

*

code